Le livre d'or Katowice partiel (résultat d'une sauvegarde), la partie du raid a été perdue car le prestataire gérant le livre d'or a fermé son site sans préavis :

Nom: Marion

Date: 17/05/2010 à 12:24:16

Commentaire : Bravo pour le Raid : c'était vraiment super... même si ca commence un peu à dater

 

Nom: Astrid

Date: 10/11/2008 à 12:45:02

Commentaire : Tout en retracant le raid pour un exposé j' ai pensé à toute cette aventure que nous avons passé ensemble alors je me suis dit qu' il fallait encore écrire dans le livre d'or pour que le site vive encore en dehors de publicité.

 

Nom: Alice's mum

Date: 01/02/2008 à 16:48:34

Commentaire : Quel bonheur de revoir ce film !

Merci pour ce DVD et ses moments inoubliables !

On ne se lassera pas de le regarder !

Bonne route à tous !

 

Nom: le grand manitou

Date: 14/06/2007 à 08:27:22

Commentaire : Pour la soirée bilan du RAID

Les voyages Lebrun sont très heureux de vous accueillir pour cette soirée qui clôture le RAID BISCHWILLER KATOWICE ! Bonjour à toutes et à tous !

Je commencerai par des remerciements aux parents, amis, collègues, partenaires privés et institutionnels pour leur adhésion au projet et leur soutien spontané.

Merci à Chantal qui a dit oui au projet que je lui ai proposé …sans trop savoir ce qui l’attendait.

Merci à Mme Guichenuy, notre proviseur, pour sa grande confiance, ses autorisations pour la reconnaissance, les sorties …

Merci à Joëlle , ma secrétaire particulière pour les infos , les dossiers , les photos… , la conduite du combi pour nous rejoindre avec sandwiches et café ou pour , au cas où, nous aider .

 

Je me permets de faire un petit retour dans le passé pour dire qu’à Bischwiller il y a une tradition de projets sportifs scolaires à vélo ou autres et que nous ne sommes ni les premiers ni les derniers … j’espère à se lancer dans l’aventure

• En 1965 M François, prof de dessin industriel, et la Caravane Pax*

• A l’école Menuisiers de nombreuses classes sont allées à vélo jusqu’à Salm,Grendelbruch avec Mr Mischler … et les moniteurs municipaux du

Service des sports.

• Les collègues du LEPI Mrs Mougel et Challemel (années 90) partaient régulièrement pour des raids dans les Vosges.

• Le Raid Bischwiller – Mont Aiguille : 880 km , 11j, + de 20 000m de dénivelé

• Hornberg rallié à Vtt par les primaires de Bischwiller en 1 jour ½.

• Zweibrücken pour commémorer les 20 ans de jumelage entre les lycées : 110 km en 1j1/2, 50 cyclistes dont élèves allemands, de 6ème à terminale, profs, personnels…

• Les raids effectués par Thierry Lienhardt (ancien élève, ancien du service des sports de Bischwiller et la bande des « fautpasglander.com »

 

Et si on créait un « Livre d’or de l’aventure » à Bischwiller ?

Retour au présent pour le bilan, pour dire que le raid a été un succès énorme : que de félicitations, de compliments nous avons reçus !!!

Ce puzzle géant s’est ajusté depuis 2 ans avec précision : demandes, achats,

décoration du combi :merci Jean, sorties : les entraînements, les reconnaissances, les répétitions, le départ et enfin le trajet sous un soleil permanent, les accueils …

Côté caravane, que tous, cyclistes, devons remercier pour leur cohésion, complicité, fiabilité : un vrai travail de pros.

Chantal, Joëlle, Jean-Claude et Dimitri en avant-garde, JB et Benoît, Jean – Marc et Raymond en assistance proche – une aventure dans l’aventure.

Côté cyclistes, un parcours superbe en terrains variés comme je les aime : 100km par jour (c’était prévu), 1 300 de dénivelé (ça c’était du bonus), belle épreuve, bel exploit (finalement banalisé.

Je n’ai jamais entendu râler, se plaindre, pester. Quelle belle persévérance de toutes et tous, jeunes et moins jeunes, expérimentés ou non !

Merci à Marc pour sa collaboration, à Christophe pour l’entretien et la gestion de vélos, à Jean-Paul en « serre-file », à Dimitri pour la gestion du site Internet au succès phénoménal………

Sûr, chacun a eu son raid !

 

Et pour tous, que de rencontres inoubliables :

• M Wunderlich à moto, Hans Pop et ses copains

• Tobias, 9 ans, et son papa nous guidant après le Schopfloch surprise

• Les maires et la signature du Livre d’or de Bischwiller

• Les maires distribuant des chocolats (Velburg), des bougies (Waldmünchen)

• La rencontre avec les élèves à Votice

• La visite du château à Chotebor

• Tous nos guides

 

…que de moments forts

• La visite de Dina qui aurait bien voulu être du voyage

• Pâques et Matthieu au piano

• Les paysages

• La navigation parfois au pifomètre

• L’arrosage journalier des géraniums, le soir au coin du gymnase

• La joie de François à l’arrivée

• Le bonheur et la complicité de Marc profitant de chaque instant

 

Tu vois, Guy, nous les avons ouvertes, nos mirettes, et tu étais avec nous chaque jour … mais ça tu le sais !

 

Côté finance : encore quelques factures à honorer mais nous pouvons dire

qu’ il n’y a pas de mauvaises surprises et que l’équilibre du budget sera atteint .

 

Une demande aux raideurs fous : mettre à disposition : valise et peut être habillement dans le cas où un raid serait programmé dans les 2 ans.

Pour conclure enfin … un appel

• Raideurs fous : n’en restez pas là, engagez-vous encore dans l’effort, l’action , bougez et faites bouger les autres, c’est encore mieux. Sur un jour ou plusieurs, ça n’a pas d’importance ; à côté de chez vous ou à l’autre bout du monde, ça n’a pas d’importance.

• Soyez fiers de vos défis et, si vos proches sont fiers de vous, c’est le bonheur assuré.

• « Dare to be great »* ( par un canadien rencontré en auto-stop lors

de notre traversée du Canada (2000 km) en 1971.

* « Oser pour être grand ! »

 

Et maintenant, place au film que Rémon nous propose après des heures de

montage :quelle performance là aussi ! Merci Rémon.

 

* Caravane Pax par Raymond Schneider dit Rémon :

« Monsieur feu FRANCOIS (prof de dessin industriel au CETI de Bischwiller) avait déjà organisé des randonnées (une vingtaine) à vélo qu’il avait baptisées « Caravane Pax ».

J’ai participé à celle de 1965 (composée de 6 élèves de 3ème année et de 3 ou 4 accompagnateurs) dont la durée était de 1 mois.

Specht Romain, Bastian (instit), Jean-Luc Hirtler, les frères Garing (…) étaient de la partie.

A tour de rôle chaque équipe avait en charge l’intendance journalière de l’ensemble de la caravane arrêtée sur le terrain de camping du jour.

Les tentes (2 par équipe), le couchage, les réchauds à gaz et les valises à effets personnels étaient acheminées par les cyclistes.

La destination des étapes successives faisait l’objet d’une recherche « culturelle » par énigmes ou rébus…

Acheminés à Dôle par train, les »randonneurs » pédalèrent jusqu’à Chamonix en passant par Beaune, Macon, Bourg en Bresse, Nantua, Annecy …

Découverte de Chamonix et de ses environs pendant une semaine (le tunnel du Mont Blanc ouvrait …)

 

M Schlotter m’a confié une cassette VHS (noir et blanc) d’une caravane en 1957, et des carnets de route … »

Et voilà, c’était le RAID BISCHWILLER - KATOWICE !

 

Nom: manolo

Date: 11/05/2007 à 14:19:38

Commentaire : J'ai participé à votre raid par un petit soutien et j'ai reçu votre photo il y a peu... Merci et BRA-VO pour tous ces efforts et cette réussite. Je suis de Strasbourg et je vais régulièrement à Katowice... mais en bus ou en voiture... Si quelqu'un à oublié une roue de son vélo, je peux la rapporter !

manolo

 

Nom: sonya Hirtenberger

Date: 25/04/2007 à 15:09:10

Commentaire : FIN DE PARCOURS : HOMMAGE AUX RAIDEURS FOUS

 

Par une belle journée ensoleillée,(formule d'introduction de toute bonne rédaction) celle du 17 Avril, vers midi, nous arrivons, Jean-Paul et moi dans la rue Karol Miarki, devant le lycée XLO Paderewskiego (XL? Oui, ils voient aussi les choses en grand à Katowice) On entend parler français, et on fait connaissance avec des parents de jeunes Mauroisiens qui nous ont précédés. Nous chantons évidemment un peu leurs louanges et échangeons nos premières impressions sur la Pologne et Katowice. Chaleureuses retrouvailles avec Krystyna Strzeleszka, jolie et souriante comme toujours, elle seconde Mr Masur, le proviseur, dans cette folle journée.

Premier grand moment vers 13h quand arrivent Chantal et Joëlle au volant de leurs vans blancs. La grande Manitou – depuis rebaptisée Mamie- arborant son tee-shirt jaune André Maurois est prise d'assaut, suffoque un peu sous les étreintes et les félicitations, de même que Joëlle, qui écrase quelques larmes dans les bras de Chantal. Cette dernière est aussitôt kidnappée pour régler des problèmes d'organisation et de finances. Joëlle commence à nous raconter leur périple, rejointe entre temps par Jean-Claude Breiner et Jean-Marie Frantz qui viennent d'aligner leurs véhicules derrière les deux premiers: ça commence à faire caravane !

La sonnerie, et voilà que déferlent quelques 400 lycéens et leurs professeurs, dûment équipés de fanions aux couleurs de la France et de Polska, pour se poster le long de la rue Miarki, et sur le terrain de sport , lieu d'accueil officiel. On sent de l'effervescence dans l'air, le niveau sonore monte d'un cran une première fois quand déboulent deux vététistes en gilet fluo jaunes , hélas fausse alerte, ce sont les guides qui ouvraient la route. Pendant l'accalmie, on se ressaisit, on en profite pour vérifier que les caméras et appareils photos sont prêts à immortaliser l'évènement, on réajuste les fanions, on répète les consignes pour le passage des voitures et vélos, tout cela en gardant un oeil vigilant sur le haut de la rue.

Enfin apparaissent les deux vans de l'équipe technique, Benoît et Jean-Bernard, et Jean-Marc et "Monrémon", ils virent à l'angle de la rue et très applaudis défilent au pas pour se ranger dignement dans la cour. Et le cortège triomphal suit sous les cris et les ovations, d'abord les fluos, des jeunes et des professeurs du XLO Paderewskiego, et enfin "les nôtres",menés par le Grand Manitou à la tête de Gaulois, tous magnifiques dans leur maillot T-Mobile rose fuschia . Avec leur casque et leurs lunettes, ils se ressemblent tous un peu, on n'est pas sûr de les reconnaître, il est vrai que douze jours lâché dans la nature, ça vous change un homme, et une femme! Ils sourient, semblent un peu trop calmes par rapport à notre bruyante exubérance, même un peu surpris d'être là. Premières embrassades, félicitations, grande émotion qu'on ne veut pas trop montrer, on les regarde avec admiration et curiosité, comme s'ils débarquaient d'une autre planète, et de plus, ils n'ont même pas l'air fatigués! Ils ont tous bonne mine, un joli petit masque de bronzage dessiné par la jugulaire du casque et des lunettes, et certains arborent une sympathique tronche bien tannée de boucanier.

Bien regroupés en un beau bouquet rose et gris, les maxillaires un peu crispés par l'émotion, ils écoutent sagement les discours enthousiastes de Mr Masur et de Mme Guichenuy, visiblement émue et fière de ses troupes; tous deux saluent l'exploit et son impact sur le partenariat de nos lycées. Pour couronner l'évènement, un jet de champagne arrose les "roses" en bonne et due forme, c'est à dire bien mousseuse et un rien poisseuse. Suit la photo de groupe, celle qui va être envoyée en quelques 1200 exemplaires, mais c'est une centaine d'appareils français et polonais qui sont braqués sur eux, qui se prêtent très professionnellement à l'exercice.

Les jeunes sont invités à aller déjeuner en premier, et on peut à présent discuter un peu, risquer les premières questions en se disant qu'elles sont plutôt banales en regard de la performance: "Ca va? C'était dur ? Pas trop fatigués? Et le temps, quel pot! etc ..." Et on apprend par bribes ... les 1200 km au lieu des 1050 annoncés, les dénivelés tous plus costauds que prévu: ils ont presque deux fois l'Himalaya dans les jambes! Ils racontent la diversité des repas et des hébergements, de la frugalité au petit festin, de la modestie d'une salle de sport où il fallait monter sa couche au confort des hôtels, et partout la sympathie et l'enthousiasme des gens à leur égard, la traversée de paysages splendides sous le soleil (du 5 au 17 avril, il a plu le 18!). Benoît installe déjà son laptop avec des photos des dernières étapes, et évoque leur angoisse de "suiveurs", lorsqu'ils guettaient le groupe au détour d'un chemin et qu'il n'arrivait pas, et à contrario le plaisir à surprendre le groupe bien planqués à un endroit où on ne les attendait pas. Et ils rient à l'évocation des coups de soleil au lieu des coups de froid, la couleur du nez de certains se rapproche effectivement de celle du maillot, et à la pensée de nuits pas vraiment douces où rivalisaient le choeur des polyphonies des ronfleurs du lycée André Maurois.

Après le repas se crée un grand mouvement de sympathique confusion et d'impatience lors de l'appariement des jeunes avec leurs correspondants polonais. Chantal et Krystyna s'époumonent, on vérifie une cent trentième fois les listes " il ne parle pas bien français, ça ne fait rien il parle anglais, ça ira!" .Puis la petite cour devient la scène d'un impressionnant remue-ménage: les caisses bleues qui contiennent l'équipement des sportifs (dont les deux tiers destinés à protéger du froid et de la pluie n'ont pas servi) sont alignées et font l'objet d'un rangement soigneux. Nous sommes impressionnés par la discipline de professionnels de nos Mauroisiens, on voit là une machine bien rodée: chacun s'affaire à déballer, trier, remballer entre caisse et bagages, et aussi à nettoyer, à préparer les vélos. Ils frottent, brossent, astiquent leur monture, l'aspergent de mystérieux et bénéfiques liquides pour la parer pour son voyage retour en Alsace.

Entre temps on apprend que la photo de groupe choisie par le photographe katowicien ne convient pas parce que un distrait ne regardait pas l'objectif, choix à refaire donc. Par ailleurs Chantal aura encore à cavaler à la banque et à dépouiller deux bureaux de poste de quelques 1200 timbres qu'ils auront à coller le lendemain.

. Peu à peu la cour se vide, les jeunes sont progressivement pris en charge par les correspondants. Je les reverrai à la rentrée. Quant à nous, pour avoir prolongé nos retrouvailles avec Lucyna, une autre collègue du lycée, nous allons rater notre rendez-vous du soir avec le groupe, car nous devons retourner à Cracovie. Mais cette journée restera gravée dans notre mémoire, cette émotion et ce plaisir d'avoir un peu participé à cet évènement, et d'avoir pu leur manifester en direct à ces raideurs fous notre affection et notre admiration pour leur exploit.

SONYA

 

Nom: Stéphanie

Date: 24/04/2007 à 20:56:03

Commentaire : Alala déjà ce raid de fou qui est fini.Jour pour jour, je suis allé sur le site pour vous suivre et pour savoir tout les "accidents" et les delires que vous avez passé.

Maintenant il faut à nouveau atterir de ce "rêve" et retrouver votre vie quotidienne.Je pense que ce raid sera gravé à jamais dans votre esprit. C'était une grande experience à vivre, très riche en emotion et grâce à ce raid, vous avez découvert différentes cultures qui existent dans ce monde où nous vivons...

Vous pouvez être très très fier de vous.

Je vous embrasse tous

 

Nom: nico

Date: 24/04/2007 à 13:02:31

Commentaire : alors voila ,

nous sommes mardi, cela fait , il me semble , vu l'heure , pile 1 semaine que nous sommes arrivé , heure pour heure , je repense donc a cette folle arrivée , chargée en émotion .

D'ailleurs , il en était de même tout au long de ce magnifique raid (= rêve). J'ai savouré avce vous tous , ce magnifique " cadeau de noël " . je souhaiterai l'avoir tous les ans, puisque noël revient chaque année , enfin bon ...

je remercie , les profs , les raideurs , la caravane ( en particulier chantale = guy ) , je remercie les parents a l'arrivée , la vraie caravane , tous les gens qui nous ont acceullis , en particulier ma correspondante .

j'ai du mal a croire que c'est fini , come disait chantale , une page se ferme , mais je ne veux pas que tt ce super groupe perde contact , je pense que vous etes dac ac moi ? n'est ce pas Chantale ,

Franchement , merci pour tt , les bons moments , les frissons , les peurs , les émotions , les délires .... et j'en passe et des meilleurs .

1200 merci et bravo

a tres bientot

Nico

 

Nom: Dim'

Date: 22/04/2007 à 12:39:38

Commentaire : Et voila ... nous sommes de retour.

 

Je suis très fier, car nous avons réussi un pari formidable. Bravo à tous, car sans vous je n'aurais pas connu une expérience aussi enrichissante et enivrante.

C'était bien plus que génial et inoubliable.

Et à regarder tout ça je crois que tout le monde à "grandi" grâce à ce voyage Brun.

Merci beaucoup à tous.

Et à très bientôt pour de nouvelles aventures folles.

Rendez vous est pris le week end prochain chez moi !!!

Bisous, Dim'

 

Nom: max

Date: 22/04/2007 à 11:26:38

Commentaire : et voila déjà fini on remet sa l'année prochaine lol ?? aller a+

 

Nom: Mamie

Date: 22/04/2007 à 11:15:28

Commentaire : Enfin rentrés.... j'ai presque envie de dire plutôt "déjà rentrés"...

Avant de tourner la page (et ça s'annonce difficile !), je tiens encore une fois à féliciter toute les aventuriers du raid...

Les "jeunes" cyclistes... vous avez fait preuve d'une détermination hors du commun pour "banaliser" toutes les difficultés au quotidien. Et même si j'ai du par moments (assez rares !) froncer les sourcils et élever un peu le ton, j'ai beaucoup apprécié le groupe que vous avez réussi à former. J'attends de vous maintenant de mettre la même détermination dans la suite de votre année scolaire - eh oui, je suis prof avant d'être Mamie ! ! ! Vous avez tous des échéances que ce soit brevet, orientation ou bac... Montrez nous que vous les surpassez aussi bien que les quelques 1 200 km parcourus sous le soleil.

Aux "vieux" cyclistes, chapeau bas ! Je crois que vous avez montré qu'on peut réaliser des rêves fous à tous âges, et aux profs particulièrement, que nous savons sortir de nos livres pour vivre la vraie vie aussi (quoi que, peut-on appeler cela la vraie vie ?)

Aux caravaneux, compagnons de fortune du chemin parcouru, merci pour l'efficacité sans pareille, les très bons moments vécus... les fous rires réels, ceux un peu plus nerveux lorsqu'on apprenait en arrivant que les hébergements prévus n'existaient pas...

Enfin aux parents, bravo pour le soutien sans faille... merci à ceux qui ont pu nous rejoindre sur place... et un remerciement tout particuler au "Frantz-Imbiss", véritable caravane de la caravane sur les derniers jours... nous vous recommandons l'adresse, la café y est très bon !

Quant à nos spécialistes des média, Dim et Monrémon, bravo pour le travail fait qui a permis à ceux qui étaient loin de nous suivre, et on attend le résultat final avec beaucoup d'impatience.

Rendez-vous est fixé pour tous le 08 juin à priori, la confirmation suivra.

Que d'émotions pour tous ! ! !

Mamie

P.S. : Guy, pour la prochaine idée fumeuse, je préfèrerai attendre un peu ! ! !

 

Nom: JB

Date: 22/04/2007 à 07:39:54

Commentaire : Et de deux! Merci au Grand Manitou de trouver des "fous" pour réaliser ses rêves, tout le monde en profite. Merci aux VTTistes d'être assez fou pour le suivre, et ça doit être bien puisque ceux qui sont restés le regrettent. Ce fut un très grand moment, une belle expérience humaine et sportive. Bravo à toutes et à tous et bien sûr surtout à la caravane........(quoi, parti pris?)

On repart quand ?

 

Nom: ben

Date: 21/04/2007 à 20:59:50

Commentaire : Voilà, c'est fini. Quelle aventure extraordinaire. Je l'ai souvent répété, il fallait être fou pour oser une telle aventure, et c'était une raison suffisante pour la tenter.Je vous remercie tous, raideurs, caravaniers, parents, collègues pour ces moments magiques.En fait, il y avait deux raids dans le raid: l'exploit sportif des cyclistes et la vie de la caravane qui mérite aussi d'être vécu. Merci Chantal pour l'organisation, merci Joëlle pour le dévouement permanent et enfin merci Guy,sans qui rien n'aurait eu lieu. Pour terminer, je voudrais proposer cette phrase de Mark Twain pour clore cette aventure:

"Ils l'ont fait, car ils ne savaient pas que c'était impossible."